Devis

Plomb ou Tiffany ?

L’art du vitrail enseigné dans le centre de Prague
Rencontre aujourd’hui avec Frédéric Schendel, que Radio Prague avait déjà rencontré il y a quelques années et qui vient d’emménager dans son nouvel atelier dans le centre de la capitale tchèque, au 8 Maltezské náměstí, là où il exerce son métier et enseigne sa passion, l’art du vitrail.
MALTEZSKE 8


«  Je viens d’emménager dans ce vieux bâtiment de l’époque baroque pour y faire mon propre atelier. C’est un lieu chargé d’histoire, ça ‘vibre’ de tous les côtés… J’ai installé des plans de travail, deux grandes tables sur lesquelles je travaille et c’est aussi ici que je donne des cours d’initiation au vitrail. L’initiation proprement dite, accessible aux enfants pour qu’ils puissent manipuler les matériaux et de découvrir le verre et ses différentes formes.

lanterne "svetlo2"

Il y a aussi les deux techniques majeures que j’essaie de mettre en valeur : la technique du plomb – traditionnelle, celle qu’on trouve dans les églises – et le Tiffany – important ici à Prague avec le style Art Nouveau. L’idée est d’allier ces deux techniques, en proposant des cours à la carte pour tous les publics. »


Il y a des exemples devant toi

orloj

« Oui, il y a les deux techniques ici. Des pièces avec des profiles de plomb, qui permettent d’insérer les verres, de sertir les verres dans cette structure en plomb. A côté on a des pièces d’inspiration Art-nouveau, qui sont réalisées en Tiffany, donc beaucoup plus fines et avec lesquelles on peut faire beaucoup plus d’effets d’armatures beaucoup plus soignées. »


En quelle langue donnes-tu tes cours ?

mismas

« Pour les différents cours d’initiation je propose des cours en français, et dorénavant également en anglais et en espagnol, pour adultes et enfants. J’ai la chance également de travailler avec d’autres artistes qui travaillent différentes techniques et qui viennent ici adapter leurs propres œuvres en vitrail. C’est très intéressant comme coopération. »


la cathédrale St Guy

Tu organises également des visites touristiques - tu étais d’ailleurs avec un groupe ce matin dans la cathédrale Saint-Guy - axées sur les vitraux
« Oui, le but est de proposer différents parcours – pour la cathédrale ça concerne bien sûr les vitraux religieux, mais je veux également faire découvrir des ‘vitraux civils’ dans le centre de Prague. Ce qui m’a fait le plus plaisir c’est que ma première visite était avec des seniors tchèques qui m’ont fait le plus beau des compliments quand ils m’ont dit qu’ils avaient redécouvert leur quartier à cette occasion. »


J’essaie de penser aux vitraux que je connais dans le centre… Je me rappelle de celui qui est dans le passage du Světozor, une ancienne pub pour la marque Tesla je crois
« C’est ça, et il y en a plein d’autres. Il y en a aussi dans le passage Novák, avec des petites surprises un peu partout éparpillées. »


paravent rusalka

Tu travailles également sur commande. C’est quoi en général ?
« J’essaie de développer – ce qui était à la mode pendant l’Art Nouveau – pour passer des vitraux-fenêtres aux vitraux-objets. Ça passe notamment par le paravent, qui un support idéal. J’ai récemment eu l’occasion de réaliser un paravent qui s’appelle Rusalka, pour une personne qui souhaitait garder un souvenir de son séjour à Prague. J’ai essayé de figurer ce personnage légendaire de la culture tchèque en vitrail et ça a été une très belle expérience pour moi. J’essaie de développer ce genre de support de décoration intérieure. De revenir à cet esprit Art Nouveau ou au Modernisme espagnol avec Gaudi, une de mes grandes références.  »

03-11-2009 RADIOPRAGUE| Alexis Rosenzweig


Accueil du site | Comment me trouver | Espace privé | Statistiques | visites : 424561

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site A propos   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2p + ALTERNATIVES

Creative Commons License